La fin d’année approchant, c’est aussi le moment de l’appel à cotisation pour l’année 2018 qui demeure d’un montant inchangé de 20,00 €. La cotisation pour les veuves d’un ancien membre de l’amicale est ramenée à 50% soit 10€. (Cf. réunion du conseil d’administration du 20 juin 2015 et AGS du 25 novembre 2017).

Merci de votre envoi sans plus tarder.

La cotisation de nos membres est notre seul moyen d’alimenter notre trésorerie qui permet peu de liberté d’action. D’autre part, la production annuelle de la revue « Le huchet » absorbe pour majeur partie ces rentrées d’argent ; les frais d’impression et d’affranchissement des envois eux croissent inexorablement. Nous procédons avec parcimonie à des envois postaux en cours d’année couplés avec des échanges d’informations par mails. Mais concernant notre revue, à la lecture des courriers qui nous ont été adressés, la grande majorité de nos sociétaires souhaitent recevoir leur exemplaire sous forme papier. A ce propos, une récente mise en concurrence auprès d’imprimeurs a permis d’en baisser le coût de réalisation de 41 %, ce qui permettra déjà de réaliser un rééquilibrage des comptes d’exercice en 2018.

Remerciant très chaleureusement les membres bienfaiteurs de l’année en cours, l’amicale informe ses adhérents qu’elle accepte aussi tout geste financier sous forme de don en complément de la cotisation due.

Le Président de l’AAPAA, Patrice Mournetas

vendredi 26 janvier 2018

Retraite du combattant

La retraite du combattant est accordée à tout titulaire de la carte du combattant.
Le droit est ouvert à l'âge de 65 ans, ou à partir de l’âge de 60 ans si une des conditions suivantes est remplie :
  • être titulaire de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) ;
  • ou être titulaire d’une pension militaire d'invalidité indemnisant une incapacité d’au moins 50% et percevoir l’une des allocations suivantes :
    1. l'allocation aux adultes handicapés (AAH),
    2. l'allocation compensatrice,
    3. l'allocation d’aide sociale,
    4. l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA),
    5. l'allocation spéciale vieillesse (ASV),
    6. l'allocation aux vieux travailleurs salariés (AVTS) ;
  • ou être titulaire d’une pension militaire d'invalidité indemnisant une ou plusieurs infirmités imputables à des services accomplis au cours d’opérations déclarées campagnes de guerre ou de maintien de l’ordre hors métropole ;
  • ou être domicilié dans un département ou une collectivité d'outre-mer.
Son montant annuel est de 748,80 euros au 1er janvier 2018.

Cet avantage est versé semestriellement à terme échu, en fonction de votre date d'anniversaire, par votre centre de retraites.

Cette retraite est non imposable, non assujettie à la CSG et non réversible : elle s'éteint au décès de son titulaire.


Vous devez faire votre demande dès que vous êtes titulaire de la carte du combattant.

Cette demande est à adresser au service départemental de l'Onac-VG qui vous a délivré la carte du combattant, au moyen du formulaire cerfa n°10860*03.

En plus de ce formulaire complété, daté et signé, vous devrez joindre à votre demande:
  • une photocopie recto-verso de votre carte nationale d'identité
  • une photocopie recto-verso de votre carte du combattant
  • une photocopie de la carte vitale ou de l'attestation vitale

Conditions d'attribution de la carte du combattant

"Tout postier militaire qui a effectué au moins une OPEX peut prétendre à l'attribution de la carte du Combattant ouvrant droit au port de la médaille correspondante, la Croix du Combattant. C'est une démarche individuelle, la demande doit être exprimée par l'intéressé, sans limite administrative (en actvité, en retraite) ...
Lire la suite

jeudi 18 janvier 2018

Que sont-ils devenus ?
BORDAS-MORAND-DUPUCH !


Olivier Bordas-Morand-Dupuch (photo, en compagnie de Dany Caille), son parcours professionnel :

08/06/1978 : Il entre à La Poste au grade de préposé avec comme première affectation le bureau de poste de Meudon (92).
01/10/1978 : Obligation du service militaire, il rejoint la Marine au CFM de Hourtin, ensuite le CIN à Saint-Mandrier, puis il est affecté au ministère de la Marine à Paris, rue Royale, et termine son service national à la base de Saint-Raphaël.
 01/10/1979 : Il réintègre la vie civile et reçoit une affectation au bureau de poste de Clamart (92) au grade de préposé.
11/06/1980 : Mutation au bureau de Marseille 01, toujours en tant que préposé.
 01/04/1982 : Réussite au concours d'AEX SG (agent d’exploitation du service général) et stage de formation à Marseille.
 01/07/1982 : Mutation au bureau de poste de Clamart-Petit-Clamart (92), à un poste de guichetier.
11/06/1983 : Mutation à France Telecom au CPE Inter.
 24/06/1985 : Volontariat pour un détachement au ministère de la Défense, pour affectation au service de la Poste aux Armées.
25/06/1985 : Première mutation au BFH d’Offenbourg en Allemagne où il a tenu les postes de tri, de transit et du dépôt. Pratiquement tous les postes du BF « H » afin d’être en totale polyvalence.
01/12/1986 : Désignation au bureau de poste militaire (BPM) de Marseille Armées où il est resté jusqu'au  01/12/1998. Il y a tenu tous les postes guichet, contrôle, adjoint, pendant les congés des uns et des autres. Il assurait aussi les remplacements au bureau de Carpiagne Armées en tant que chef de Service.
14/10/1988 au 18/04/1989 : Séjour au BPM 617 de N’djamena au Tchad en « tournant » sur les postes de guichet, d’acheminement, et de tenue de la cabine (dite des chargements car traitant les envois recommandés et chargés).
 07/02/1991 au 22/4/1991 : Séjour en Arabie Saoudite pendant la guerre du Golfe, au BPM 640A et qui devient ensuite BPM 644 le 01/03/1991 (Fonctions assurées : guichet financier et tous les postes de l’acheminement « arrivée/départ » - transit aéroport).
23/04/1991 au 10/05/1991 : Séjour à Doha au Qatar en tant que chef de service de la poste militaire durant l'opération METEIL. Séjour sans visa, à l'aveugle, à la demande du Colonel Fréhaut, directeur de la Poste aux armées, car il voulait une représentation au Qatar.
02/11/1992 au 15/05/1993 : Séjour à nouveau au Tchad au BPM 617 de N'Djamena (guichet, acheminement, cabine), le rodage ayant été effectué trois ans auparavant.
12/12/1994 au 06/05/1995 : Séjour au BPM 655 Sarajevo en Ex-Yougoslavie (guichet, acheminement, cabine).
11/08/1997 au 16/12/1997 : Séjour au BPM 660 à Mostar en Ex-Yougoslavie (guichet, acheminement, cabine).
Lors de ces séjours, il a eu le plaisir d’obtenir des lettres de félicitations, des témoignages de satisfaction, des médailles outre-mer, la médaille d'or de la défense nationale, le titre de reconnaissance de la nation, la médaille FORPRONU et d'autres médailles Moyen Orient. Toutes ces choses qui forgent l’esprit patriotique et démontrent que notre métier de « Postier militaire » n’était pas un travail comme un autre, servir son pays autrement, sous les drapeaux tout en restant postier dans l’activité et militaire pour tout le vécu qui l’entourait.
01/11/1998, fin du détachement au ministère de la Défense et réintégration à Orange, au service commercial 1014 en tant que vendeur de produit commerciaux par téléphone.
01/05/2002 : Prêt de compétences au 1014/1016 de Cayenne en Guyane.
01/09/2002 : Retour au 1014 de Marseille Nord en tant que commercial.
01/02/2004 : Réussite au grade de 2.2, maintenu sur un emploi de commercial.
03/01/2009 : Mutation au service technique 3900, en tant que technicien et dépannage par téléphone.
01/09/2010 : Mutation au service expertise à Toulon. Technicien niveau 2. Dépannage par téléphone.
01/04/2016 : Signature d'un Temps Partiel Senior de 5 ans.
20/03/2018 : Temps libéré et fin de service.
01/04/2021 : Mise à la retraite avec bénéfice d’une carrière longue.

Et depuis, il coule des jours heureux encore quelque peu émerveillé d’avoir eu l’opportunité d’effectuer un tel parcours dont il n’en imaginait pas la possibilité en 1978, que de chemin parcouru et de pays visités, parfois dans des conditions bien particulières, voire dangereuses.

Sens, Patrice Mournetas, le 18/01/2018.

Que sont-ils devenus ? Pierre BERDON

"Beaucoup d'entre nous se souviennent de Pierre Berdon qui en 1992 avait effectué à la 1ère compagnie de Poste militaire le remplacement d'André Villieu en partance pour l'Outre-mer. En 1993/95, il a effectué un séjour de deux ans ... Lire la suite

Décès de Pierre BALAY

Nous venons d'apprendre le décès, survenu le 28 mars 2017, à GARGAS (84), de notre ancien collègue (membre de notre amicale) Pierre BALAY à l'âge de 78 ans.

Pierre BALAY avait servi entre autres aux FFA (2° CPM garage), au BPM 702 (HAO), BPM 703 (MURUROA), BPM 635 (LIBREVILLE).

En 2010, il nous avait fait parvenir quelques photos que nous avions eu plaisir à incorporer dans notre revue " Le Huchet " n°11 de décembre 2010, pages 8 et 9.

mercredi 20 décembre 2017

Voeux 2018

Amicale des Anciens de la Poste Aux Armées


L’approche d’une nouvelle année représente toujours des joies multiples quant aux festivités liées à la fin décembre et au renouveau des résolutions prises afin d’en aborder les douze mois à venir d’une énergie revitalisante, à titre personnel, mais aussi sur le plan des activités professionnelles et/ou associatives.
2017 aura démontré notre engagement à faire rayonner l’AAPAA, et ce, de belle manière. 2018 s’inscrira dans la continuité de ce qui a été entrepris, ajoutant une dimension humaniste par les contacts noués.
La Poste aux armées reliait les militaires de toutes Armes entre eux et leurs familles, l’amicale des anciens de la poste aux armées relie la mémoire de ce passé contemporain avec les témoins vivants au travers des associations existantes qui font briller la flamme du souvenir.
Loin de ces guerres qui émaillent dangereusement les stabilités mondiales, guerres engendrées par tant d’autres conflits antérieurs qui ont horrifiés la planète, l’heure est bien à l’urgence de la réconciliation et de l’union des peuples afin d’éviter tous ces drames qui ne cessent de s’aggraver ; l’actualité nous distillant par le biais des médias que des bribes de l’indicible.
Profitons de la trêve de Noël et de la Saint-Sylvestre entres amis et famille, vivons sereinement ces moments festifs et abordons confiant cette nouvelle année, riche des enseignements reçus, qu’elle soit porteuse de joies, de bonheurs ainsi que de nombreuses satisfactions.
Bonnes fêtes de fin d’année et meilleurs voeux 2018 !
Le Président
Patrice MOURNETAS
Sens, le  18 décembre 2017